fbpx

L’empire Inca

 

L’empire Inca a prospéré dans l’ancien Pérou entre c. 1400 et 1534. Les Incas contrôlaient un immense territoire, faisant de leur empire le plus grand jamais vu dans les Amériques et le plus grand du monde à cette époque, en plus d’être l’un des plus riches !

D’après la légende, Manco Capac, parti de l’île du soleil sur le lac Titicaca, a fondé Cuzco, le nombril du monde (voir notre post sur Cuzco pour les informations complètes) et en fera le centre de l’empire.

L’expansion commence lors de l’attaque des Chancas, peuple du nord de Cuzco, où les incas remportent la bataille et gagnent le contrôle de ce territoire. C’est à partir de là qu’ils partent coloniser le nord et les alentours du lac Titicaca, puis le sud vers le Chili. L’empire inca, appelé « Tahuantinsuyu », qui signifie les 4 parties, s’étire de l’actuel Quito à l’actuel Santiago, soit 4000 kilomètres de long. 

L’étendu de l’empire Inca

Les grandes conquêtes sous les différents règnes.

Dans la vallée sacrée de l’Urubamba, les incas ont construit des dizaines de temples et des milliers de terrasses agricoles, toutes orientées vers le soleil. Parmis les plantes cultivées, nous retrouvions la Coca, l’une des plus importantes. Elle est fortement consommée et très prisés des peuples andins car elle coupe la sensation de fin, de froid et de fatigue, en plus d’être utilisée en offrande pour les divinités. Les incas ont contrôlé la production du coca et en avait le monopole de la distribution. Ainsi, ils avaient la main mise sur la population, en la récompensant de sa fidélité en lui offrant de la coca.

Randonnée vers notre premier campement

Site inca de Moray, dans la vallée sacrée

L’empereur, dit l’Inca, était un chef politique, militaire et religieux, il se présentait comme le fils du soleil « Inti ». Il disposait d’harem composé des plus belles filles de l’empire, mais quelques-unes seulement était choisie par l’empereur pour donner une descendance. Son successeur devait être reconnu par une assemblée de nobles et de prêtres. Même après leur mort, le souverain, installé dans le temps du soleil, momifié, était encore vénéré. Le culte du sacrifice humain était également courant dans la société. De jeunes enfants étaient sacrifiés pour obtenir la protection des divinités lors de catastrophes naturelles.

Randonnée vers notre premier campement

L’Inca, l’empereur

Sans esclave, les incas ont mis en place un système de travail obligatoire, aidé par l’habitude du travail collectif des populations provenant des territoires conquis, en échange de la protection de l’Inca. A chaque récolte, les denrées étaient stockées dans des « greniers ». Une partie de ses stocks allait vers Cuzco, tandis que l’autre, était destinée en partie à la population lors des mauvaises saisons.

Les incas ont tracé 2 voies principales depuis Cuzco vers le nord, l’une passant par la cordillère jusqu’à la Colombie, l’autre longeait la côte. Au sud, elle se prolongeait jusqu’au Chili et l’Argentine, en passant par l’Aconcagua, plus haut sommet des Amériques. Tous les 30 kilomètres, des auberges étaient installées sur la route pour permettre au voyageur de se reposer. Ces routes étaient destinées avant tout au commerce, mais aussi à la communication.

Les chasquis, coursiers officiels de l’empire, se relayaient en courant pour faire passer les messages importants dans tout l’empire entre les différents sites de contrôle le long des routes principales. Ainsi, un message pouvait être transféré sur 1600 kilomètres en moins d’une semaine. En à peine un siècle, les incas avaient construit près de 40 000 kilomètres de route, soit la circonférence de la Terre, sous le règne de Pachacutec, le « transformateur du monde » !

Randonnée vers notre premier campement

Un ancien chemin Inca que l’on emprunte lors de notre voyage au Pérou

Les Incas ont étendu leur territoire à un tel degré que seuls 40 000 Incas contrôlaient un empire de 10 millions de sujets. L’Empire Inca a été fondé sur, et maintenu par, une force qui a rendu les dirigeants impopulaires auprès de leurs sujets (en particulier dans les territoires du nord).
L’Empire a également dû faire face à diverses rébellions, y compris une guerre en Equateur où une deuxième capitale inca avait été établie à Quito. Plus grave encore, les Incas ont été frappés par une épidémie de maladies européennes telles que la variole, qui s’était propagée d’Amérique centrale encore plus rapidement que les envahisseurs européens eux-mêmes, la vague a tué 65 à 90% de la population.

 La variole ayant tué l’Inca Wayna Qhapaq en 1528, deux de ses fils, Waskar et Atahualpa, et leurs armées, se sont livrés une guerre civile pour le contrôle de l’empire juste au moment où les conquistadors sont arrivés.  C’est cette combinaison de facteurs – un mélange parfait de rébellions, de maladies et d’invasions – qui a finalement entraîné la chute de Cuzco et du puissant empire inca. Une situation dont les Conquistadores espagnols , dirigés par Francisco Pizarro, profiteraient pleinement au milieu des décennies. du 16ème siècle de notre ère, et voici comment :

Atahualpa gagne la guerre civile et voit comme une opportunité d’asseoir un peu plus encore son pouvoir,  à l’arrivée des espagnols, en pensant capturer les espagnols et les intégrés à son armée. Il invita le commandant des armées conquistador, Pizzaro à le rencontrer. Pizzaro, comprenant la statut divin de l’Inca et la nature centralisée de son empire, décida de tendre un piège à Atahualpa en acceptant de le rencontrer à l’intérieur d’un bastion nommée Cajamarca. En signe de bonne volonté, l’empereur et ses quelques milliers de soldats s’y rendront sans arme. Le 16 novembre 1532, se déroule la bataille de Cajamarca, où Pizzaro lance son offensive. Armés d’épées, d’armures métalliques, d’arbalètes ou encore de canons, les espagnols déciment les incas dans un bain de sang d’une violence inouïe. La légende raconte que les espagnols, n’arrivant pas à atteindre l’Inca, hors d’atteinte sur son trône mobile porté, décidèrent de couper les bras de ses sujets et quel fût leur stupéfaction lorsqu’il virent ces mêmes sujet se redresser et utiliser leur deuxième bras pour continuer à porter l’empereur. Finalement, les incas furent décimés et Atahualpa fut capturé, devenant ainsi la plus puissante des monnaies d’échanges. 

C’est cette combinaison de facteurs – un mélange parfait de rébellions, de maladies et d’invasions – qui a finalement entraîné la chute de Cuzco et du puissant empire inca. Une situation dont les Conquistadores espagnols , dirigés par Francisco Pizarro, profiteraient pleinement au milieu des décennies. du 16ème siècle de notre ère.

Randonnée vers notre premier campement

Bataille de Cajamarca

Les incas sont l’une des civilisations les plus énigmatiques du monde. A ce jour, personne n’a encore percé leur système d’écriture. Ce système était basé sur des séries de cordelettes où se trouvent des nœuds, un « Kipu ». Certains d’entre eux étaient servis en comptabilité, tandis que d’autres auraient pu servir d’alphabet ! Un peu à la manière des hiéroglyphes en Egypte, où il manquerait encore la clé de décryptage.

 

La légende dit que les derniers inca auraient réussi à cacher une partie de leur or dans la forêt Amazonienne. En ce moment même, et depuis des années, les chasseurs de trésors sont à la recherche de cette cité perdue, et n’ont, à ce jour, toujours pas trouvé la moindre trace. 

machu-picchu-perou-voyage

Le Machu Picchu, cité sacrée Inca

Si vous souhaitez connaitre les secrets du Machu Picchu, nous vous invitons à visiter cette page de notre blog !

Pour une expérience inoubliable dans la région, un guide francophone vous attend lors de la visite du Machu Picchu et de Cuzco. Nous marcherons également sur les traces des incas lors de notre trek vers le Machu Picchu et vous en découvrirez plus sur leur descendant, les Quechuas, lors de notre trek de l’Ausangate.

 

Bucket List Aventure organise chaque saison des voyages sportifs au Pérou de 15 jours regroupant Rafting, VTT, Trekking et Ascension à 6000m. d’altitude, accompagné d’une équipe de guide local et d’un accompagnateur français qui sera vous guider dans cette région.

Tenter par l'aventure ?

Découvrez notre voyage sportif au Pérou sans plus attendre.
Rafting, VTT, Tyrolienne, Trek et Ascension à 6000 mètres d’altitude au programme !

Bucket List Aventure

Née de la passion du voyage et du sport, Bucket List Aventure est une agence créatrice, organisatrice et accompagnatrice de voyages sportifs en sac à dos.
Notre vision du voyage est de vivre l’aventure pleinement et non plus d’être simple spectateur de celle-ci. Ainsi, par l’activité sportive, notamment de plein air et d’exploration, notre volonté est de faire de votre voyage un moment inoubliable de partage et de découverte.
%d blogueurs aiment cette page :